Ma démarche vers un mode de vie moins matérialiste

Alors que j’étais en train de déménager, j’ai fait un grand ménage dans ma maison. Je trouvais que je possédais beaucoup d’objets qui ne me servaient absolument à rien. J’avais l’impression de me donner du travail superflu, car tout ce que j’avais n’avait aucune utilité. Je trouvais bien long aussi faire ce ménage.  

J’ai fait le tri de chaque item. Je me suis avouée que j’avais trop de vêtements, trop de produits de beauté, trop de décoration, trop de trucs de cuisine et plein d’autres babioles de ce genre.  Je n’ai pas fait le calcul, mais je voyais bien que ça représentait une bonne somme et ça m’a un peu décontenancée.

À ce moment-là, toute de suite, oui précisément pendant que je faisais ce ménage, je me suis posée des questions sur ma façon de dépenser mon argent. Je me suis posée des questions sur cette mauvaise habitude que j’avais. Dépenser, posséder, accumuler.

Qu’est-ce que ça me procurait de passer une journée de magasinage et acheter ? Du soulagement. Juste ça. J’avais besoin de combler un vide. Un vide de quoi ? Je ne sais pas trop…mais je me sentais heureuse. Et ça, c’est un problème. Lorsque devenir heureux dépend de ce qui se passe à l’extérieur de nous, c’est un peu comme si les choses devenaient incontrôlables. Dans mon cas, je voulais acquérir des biens pour meubler une sorte de bonheur que je ne trouvais pas ailleurs. Mais autre problème, c’était un bonheur éphémère. Une fois l’achat passé, j’étais déjà à la recherche d’un autre bien à posséder et le vide intérieur se recréa presqu’aussitôt.  Puis, je me suis souvenue comment il est facile de tout perdre. Si tout brûle, que me restera-t-il ? Rien.

Enfant, je ne possédais rien. Mes parents n’avaient pas d’argent. Pourtant, je ne me souviens pas d’avoir été malheureuse. On se moquait de mes vêtements moches, mais sinon, j’étais une enfant plutôt heureuse avec rien du tout. Eh bien des années plus tard, je me suis ancrée à cette émotion de nouveau.

Cette expérience de vie m’a amenée à remettre mes valeurs en place. Qu’est-ce que j’aime faire dans la vie ? Apprendre, lire, découvrir le monde.  J’apprends maintenant à vivre avec peu et si j’achète (parce que oui je possède encore des biens), je prends le temps de réfléchir si je le désir vraiment. Lorsque la réponse est oui, c’est que je sais que ce que je veux va m’apporter un plaisir à long terme. Et ce que j’ai, je le choisis avec la valeur que je veux lui apporter.

Par exemple, la première année de ma rétrospection, j’ai acheté moins de vêtements, moins de bijoux, moins de maquillage. J’ai mis de côté le superflu et  j’ai économisé suffisamment d’argent pour partir dans le sud durant le temps des fêtes.  C’était mon premier voyage tout inclus, j’avais 24 ans. Je rêvais de palmiers, de mers cristallines et de nouvelles cultures depuis toute jeune. Je réalisais enfin mon rêve. Avoir mis des sous de côté pour vivre cette expérience a été un très beau cadeau que je me suis offert.

Je me permets à l’occasion de m’acheter des formations en ligne, des livres et du coaching pour mon développement personnel ou pour tout autre sujet qui m’intéresse.

Je me permets de vivre des expériences de vie beaucoup plus essentielles à mon bonheur. Même si elles sont passées, elles ne peuvent jamais brûler, elles sont ancrées dans ma mémoire avec l’apprentissage que j’en fait. Et ça, c’est inestimable à mon avis.

J’ai transmuté mon rapport à l’argent vers ce dont j’ai vraiment besoin tout simplement. Je me sens beaucoup moins encombrée et plus sereine. Je me suis reconnectée à ma vraie essence et je me détache de plus en plus de ce mode capitalisme qui demande à ce que nous possédons davantage et dissimuler sous un prétexte de faire vivre l’économie.

Une citation que j’aime beaucoup d’un philosophe :

« Le bonheur réside non pas dans les possessions ni dans l’or, le sentiment du bonheur se ressent dans l’âme. » – Démocrite

GᖇᗩTITᑌᗪE

Crédit photo: Madison Inouye

Article sous le même thème: Comment j’ai aménagé mon condo selon l’art du Feng Shui

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s